Documentation Mapotempo


1.4. Gestion des véhicules

La page « Liste » permet de gérer et configurer les véhicules. Pour y accéder, cliquer sur le menu « Véhicules » puis sélectionner « Liste » Fig. 1.36 .

../_images/app-menus_left-vehicles-arrow-600.png

Fig. 1.36 Accéder au menu véhicule.

1.4.1. Configuration des véhicules

La configuration des véhicules liste :

  • les points de départ et arrivée,
  • les contraintes horaires,
  • la distance maximale,
  • les temps/lieux de pause des chauffeurs.

Sur demande au support, les « Configurations multiples » sont mises en place. Elles sont indispensables à toute activité subissant une variation récurrente.

Dans le cas d’une configuration unique, la page Liste de l’onglet Véhicules affiche :

  1. le nom de la configuration des véhicules et les boutons d’action sur la configuration des véhicules
  2. la liste des véhicules
../_images/vehicles_list.png

Fig. 1.37 Page de configuration unique.

Note

Dans le cas d’une configuration unique, au clic sur l’onglet Véhicules, la liste des véhicules s’affiche dans le menu déroulant vehicles_menu_unic_configuration.

Dans le cas d’une configuration multiple, la page Liste de l’onglet Véhicules affiche la Liste configurations des véhicules (nom et boutons d’action sur chaque configuration des véhicules).

../_images/configurations_vehicles.png

Fig. 1.38 Page de configurations multiples.

Les véhicules sont modifiables au sein de chaque configuration de véhicule.

1.4.1.1. Modifier une configuration des véhicules

Pour modifier la configuration des véhicules, cliquer sur le bouton « Modifier » edit_button de la configuration des véhicules souhaitée.

La page de modification s’ouvre avec les informations à modifier ou à ajouter.

La page ouverte vous permet de créer une configuration par défaut pour vos véhicules Fig. 1.39 .

../_images/edit_vehicles_configuration.png

Fig. 1.39 Page de modification de configuration des véhicules.

  1. Nom : nommer la configuration selon votre convenance afin de distinguer les différentes configurations,
  2. Départ/Arrivée : sélectionner dans le menu déroulant, les lieux de départ et d’arrivée, parmi les dépôts créés. En sélectionnant « Aucun », la tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client.
  3. Amplitude horaire : définir les horaires de début et de fin de votre personnel mobile,
  4. Durée de service (avant/après) : les durées de préparation en début et fin de journée, en dehors du temps passé sur la route,
  5. Durée de travail : indiquer le temps de travail de votre personnel mobile. La Durée de travail doit être inférieure à l’amplitude horaire de travail (service compris sans la pause).
  6. Distance maximale : définir la distance maximale parcourable par vos véhicules, exprimée en km,
  7. Durée/Lieu de repos : la durée de la pause pour le conducteur et/ou le lieu (par exemple, un « Dépôt »),
  8. Plage de repos (début/fin) : heures entre lesquelles le repos peut se prendre (exemple : de 13h15 à 14h00, signifie que la période de repos démarre entre 13h15 et 14h00).

Note

Ces contraintes par défaut se répercutent à tous les véhicules associés à cette configuration. Il est possible de préciser sur chaque véhicule des contraintes spécifiques.

Dans le cas d’une configuration unique, la modification d’une configuration des véhicules peut se faire par Importer des configurations des véhicules.

1.4.1.2. Dupliquer une configuration des véhicules

Sur la page « Véhicules » > « Liste », cliquer sur le bouton « Dupliquer » duplicate_button. La configuration dupliquée porte entre parenthèses le jour et l’heure de création. Au clic sur « Modifier », la page de configuration ainsi créée permet de Modifier une configuration des véhicules.

1.4.1.3. Exporter une configuration des véhicules

Afin de permettre une sauvegarde des configurations des véhicules, une fonction d’Export est utilisable.

Sur la page Liste des Véhicules, une configuration des véhicules est exportable au clic sur le menu déroulant export_button. Deux formats sont proposés : tableur CSV ou tableur Excel.

Le fichier généré se trouve dans le dossier de téléchargements du PC.

1.4.1.4. Importer des configurations des véhicules

L’import de fichier de configuration des véhicules est utilisable à partir du menu « Véhicules » > « Importer configuration ».

Fig. 1.40.

../_images/app-vehicles-configurations_import.png

Fig. 1.40 Menu véhicules

La page d’import de configuration des véhicules s’ouvre.

Fig. 1.41.

../_images/app-vehicles-configurations_import-menu.png

Fig. 1.41 Page d’import de configuration des véhicules

  1. Modèle : Des modèles d’import pour les tableurs standards (Libre Office, CSV) ou les tableurs Excel (Microsoft) sont disponibles. Télécharger et renseigner les colonnes de ce fichier modèle avec vos informations. Si votre logiciel métier permet d’exporter ces informations, copier-coller ces informations dans ce modèle en conservant les titres des colonnes à l’identique. Un lien « Aide » permet d’avoir plus de détails sur le contenu du fichier à importer.
  2. Sélectionner fichier : Cliquer sur ce bouton pour choisir le fichier CSV à importer dans l’application web.
  3. Remplacer les véhicules existants : Cocher pour mettre à jour les véhicules existants (référence véhicule inchangée) et ajouter des configurations aux véhicules. Laisser vide pour ajouter la configuration sans modifier les véhicules existants.
  4. Importer : Grâce aux informations figurant sur le tableur, la configuration des véhicules est envoyée.

Dans le cas d’une configuration unique, l’import de véhicules remplace la configuration de véhicules existante « Défaut ». Dans le cas d’une configuration multiple, l’import de véhicules ajoute une nouvelle configuration.

1.4.1.5. Supprimer une configuration des véhicules

Sur la page « Véhicules » > « Liste », cliquer sur le bouton « Supprimer » destroy_button. Une fenêtre demande la confirmation ou l’annulation de la suppression.

Dans le cas d’une configuration unique, la suppression de la configuration des véhicules est impossible.

1.4.2. Paramétrage véhicules

Avertissement

Les véhicules équipés d’un appareil mobilité doivent être paramétrés après la synchronisation avec l’appareil mobilité. Sinon, les données entrées risquent d’être écrasées avec les données entrées dans le compte de l’appareil mobilité.

Chaque véhicule est éditable afin de spécifier les caractéristiques et les contraintes du véhicule (horaires, etc...)

Dans le cas d’une configuration unique, la page de modification d’un véhicule est accessible :

  • par le menu « Véhicules » > « nom_du_véhicule » du véhicule souhaité vehicles_menu_unic_configuration,
  • par le menu « Véhicules » > « Liste », cliquer sur le bouton « Modifier » edit_button du véhicule souhaité. Fig. 1.42
../_images/app-vehicles-listing_configurations-home_edit_routes-num-full.png

Fig. 1.42 Menu véhicule.

Dans le cas d’une configuration multiple, la page de modification d’un véhicule est accessible par le menu « Véhicules » > « Liste ». Au clic sur le lien Véhicule dropdown_vehicle, la section de modification d’un véhicule se déroule. Fig. 1.43

../_images/edit_vehicle_configuration.png

Fig. 1.43 Page de paramétrage véhicule configuration multiple.

Note

Depuis la page Plans, le paramétrage des véhicules est accessible via le bouton véhicule situé au-dessus des tournées.

La page « Modifier véhicule et configuration » se décline selon le calculateur d’itinéraire sélectionné :

1.4.2.1. Poids lourds

1.4.2.1.1. Section « Véhicule »

Fig. 1.44

../_images/app_config_pl.png

Fig. 1.44 Modifier configuration d’un poids lourd.

  1. Référence : une référence libre pour identifier le véhicule,
  2. Couleur : sélectionner la couleur du tracé de l’itinéraire affiché sur la carte lors des calculs d’optimisation. Si une couleur est attribuée à chaque véhicule, l’identification est plus facile. La couleur du tracé de l’itinéraire est personnalisable en cliquant sur l’icône pinceau. La palette de couleurs s’affiche (voir la capture ci-dessous). Via le pointeur (1) vous pouvez gérer le contraste et via les deux curseurs (2) modifier la couleur. Sur le champ (3) vous pouvez saisir un code hexadécimal pour attribuer une couleur. (4) permet de visualiser un aperçu de la couleur choisie. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur utilisé Fig. 1.45,
../_images/mapotempo_color_palette.png

Fig. 1.45 La palette du navigateur Chrome.

  1. Nom : nommer le véhicule afin de distinguer les différents véhicules,
  2. Email : email du conducteur (pour réception de la tournée sur un appareil mobile),
  3. Émission/Consommation (facultatif) : sélectionner le type de carburant du véhicule et renseigner la consommation moyenne selon les unités configurées du véhicule afin d’obtenir les émissions en CO2 lors des calculs d’optimisation,
  4. Distance maximale (facultatif) : distance maximale réalisable en kilomètres,
  5. Capacités (facultatif) : définir la capacité maximum du véhicule selon les unités livrables choisies (nombre de repas, nombre de colis, volume, poids…) La Capacité véhicule doit être en cohérence avec les Quantités saisies lors des paramétrages Clients. Cette contrainte n’est pas bloquante lors des calculs d’optimisation. Vous pouvez configurer un nombre d’unités livrables illimité pour un même véhicule. Ceci est notamment utile lorsque le véhicule a plusieurs limites de capacité : en volume et en poids par exemple,
  6. Compétences du véhicule (facultatif) : les Compétences proposées dans le menu déroulant reflètent les Libellés créés par « Clients » > « nomClient ». Une (ou plusieurs) compétence(s) peuvent être attribuée(s) à un véhicule. Elles permettent d’associer à ce véhicule des compétences métiers propres. Par exemple, le libellé « hayon » permet de spécifier une visite nécessitant un véhicule avec hayon ; la compétence « hayon » indique le(s) véhicule(s) disposant de cette compétence. Une compétence assignée force le calcul à intégrer les visites ou les clients au véhicule attaché à cette compétence. Important : un véhicule peut compter une (ou plusieurs) compétence(s). Il faut déclarer les compétences à chaque véhicule (les compétences ne sont pas prises en compte si elles ne sont pas déclarées),

Note

Les libellés peuvent être créés à la création de nouveaux Plan, Zonage et Unités Livrables. Ils sont affichés dans « Clients » > « Libellés ».

  1. Calculateur d’itinéraires : le type de conduite et de contexte routier, ici « Poids lourds au plus rapide »,
  2. Utiliser les autoroutes : permet ou non au calculateur d’itinéraire d’emprunter le réseau autoroutier,
  3. Autoriser les sections à péage : permet ou non au calculateur d’emprunter des sections à péage,
  4. Nombre de remorques : permet de déterminer le nombre de remorques (maximum 4),
  5. Poids du véhicule : permet d’indiquer le poids total du véhicule en tonne. Le calculateur prend en compte ce poids pour utiliser seulement les routes pouvant le supporter,
  6. Poids par essieu : permet d’indiquer le poids par essieu du véhicule en tonne. Le calculateur prend en compte ce poids pour utiliser seulement les routes pouvant le supporter,
  7. Hauteur du véhicule : permet d’indiquer la hauteur du véhicule en mètre. Le calculateur prend en compte cette hauteur pour utiliser seulement les routes pouvant l’accepter,
  8. Largeur du véhicule : permet d’indiquer la largeur du véhicule en mètre. Le calculateur prend en compte cette largeur pour utiliser seulement les routes pouvant l’accepter,
  9. Longueur du véhicule : permet d’indiquer la longueur du véhicule en mètre,
  10. Respect strict des limitations poids lourds : si coché, le calculateur respecte les interdictions strictement. Si non-coché, il passe outre les interdictions s’il ne peut pas faire autrement,
  11. Ajustement de la vitesse : un facteur multiplicateur permettant d’ajuster la vitesse de votre conducteur-véhicule. Si un conducteur, au quotidien, va plus vite que la simulation du plan, poser une valeur de 130 pourcents qui accélère les trajets dans l’application,
  12. Les appareils mobilité s’affichent à la suite. Le menu déroulant propose les éléments pour lier le véhicule au GPS ou application souhaités. Les appareils mobilité ou applications doivent être répertoriés dans le paramétrage global pour apparaître ici. Ils sont activables sur demande au support.

Pour valider les différentes saisies et modifications, cliquer sur le bouton « Enregistrer la configuration du véhicule » save_vehicles_configuration_button.

1.4.2.1.2. Section « Configuration du véhicule »

Les champs à renseigner sont identiques aux champs de la configuration par défaut de vos véhicules vu dans Configuration des véhicules Fig. 1.46.

../_images/app_config_vehicle.png

Fig. 1.46 Section configuration du véhicule

  1. Départ/Arrivée : sélectionner dans le menu déroulant, les lieux de départ et d’arrivée, parmi les dépôts créés. En sélectionnant « Aucun », la tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client.
  2. Amplitude horaire : définir les horaires de début et de fin de travail du personnel mobile.
  3. Durées de service : les durées de préparation en début et fin de journée, en dehors du temps passé sur la route.
  4. Durée de travail : durée de travail du personnel, c’est souvent une durée légale.
  5. Durée de repos/Lieu : la durée de la pause pour le conducteur, ainsi que le lieu (par exemple un « dépôt »).
  6. Plage de repos (début/fin) : heures entre lesquelles le repos peut se prendre (exemple : de 13h15 à 14h00, signifie que la période de repos démarre entre 13h15 et 14h00).

1.4.2.2. Véhicules légers

1.4.2.2.1. Section « Véhicule »

Fig. 1.47

../_images/app_config_vl.png

Fig. 1.47 Modifier configuration d’un véhicule léger.

  1. Référence : une référence libre pour identifier le véhicule,
  2. Couleur : sélectionner la couleur du tracé de l’itinéraire affiché sur la carte lors des calculs d’optimisation. Si une couleur est attribuée à chaque véhicule, l’identification est plus facile. La couleur du tracé est personnalisable en cliquant sur l’icône pinceau. La palette de couleurs s’affiche (cf. capture ci-dessous). Via le pointeur (1) vous pouvez gérer le contraste et via les deux curseurs (2) modifier la couleur. Sur le champ (3) vous pouvez saisir un code hexadécimal pour attribuer une couleur. (4) permet de visualiser un aperçu de la couleur choisie. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur utilisé Fig. 1.48,
../_images/mapotempo_color_palette.png

Fig. 1.48 La palette du navigateur Chrome.

  1. Nom : nommer le véhicule afin de distinguer les différents véhicules,
  2. Email : email du conducteur (pour réception de la tournée sur un appareil mobile),
  3. Émission/Consommation (facultatif) : sélectionner le type de carburant du véhicule et renseigner la consommation moyenne selon les unités configurées du véhicule afin d’obtenir les émissions en CO2 lors des calculs d’optimisation,
  4. Distance maximale (facultatif) : distance maximale réalisable en kilomètres,
  5. Capacités (facultatif) : définir la Capacité maximum du véhicule selon les unités livrables choisies (nombre de repas, nombre de colis, volume, poids…) La Capacité véhicule doit être en cohérence avec les Quantités saisies lors des paramétrages Clients. Cette contrainte n’est pas bloquante lors des calculs d’optimisation. Vous pouvez configurer un nombre d’unités livrables illimité pour un même véhicule. Ceci est notamment utile lorsque votre véhicule a plusieurs limites de capacité : en volume et en poids par exemple,
  6. Compétences du véhicule (facultatif) : les Compétences proposées dans le menu déroulant reflètent les Libellés créés par « Clients » > « nomClient ». Une (ou plusieurs) compétence(s) peuvent être attribuée(s) à un véhicule. Elles permettent d’associer à ce véhicule des compétences métiers propres. Par exemple, le libellé « hayon » permet de spécifier une visite nécessitant un véhicule avec hayon ; la compétence « hayon » indique le(s) véhicule(s) disposant de cette compétence. Une compétence assignée force le calcul à intégrer les visites ou les clients au véhicule attaché à cette compétence. Important : un véhicule peut compter une (ou plusieurs) compétence(s). Il faut déclarer les compétences à chaque véhicule (les compétences ne sont pas prises en compte si elles ne sont pas déclarées),

Note

Les libellés peuvent être créés à la création de nouveaux Plan, Zonage et Unités Livrables. Ils sont affichés dans « Clients » > « Libellés ».

  1. Calculateur d’itinéraire : le type de conduite et de contexte routier, ici « Véhicule léger au plus rapide »,
  2. Utiliser les autoroutes : permet ou non au calculateur d’itinéraire d’emprunter le réseau autoroutier,
  3. Autoriser les sections à péage : permet ou non au calculateur d’emprunter des sections à péage,
  4. Arriver/Partir dans le sens de circulation : pour des raisons de sécurité des conducteurs, il est possible de forcer le calculateur à partir et arriver du bon coté pour éviter de traverser la voie de circulation,
  5. Ajustement de la vitesse : un facteur multiplicateur permet d’ajuster la vitesse de votre conducteur-véhicule. Si votre conducteur, au quotidien, va plus vite que la simulation du plan, vous pouvez poser une valeur de 130 pourcents qui accélère les trajets dans l’application,

Pour valider vos différentes saisies et modifications, cliquer sur le bouton « Enregistrer la configuration du véhicule » save_vehicles_configuration_button.

1.4.2.2.2. Section « Configuration du véhicule »

Les champs à renseigner sont identiques aux champs de la configuration par défaut de vos véhicules vu dans Configuration des véhicules Fig. 1.49.

../_images/app_config_vehicle.png

Fig. 1.49 Section configuration du véhicule

  1. Départ/Arrivée : sélectionner dans le menu déroulant, les lieux de départ et d’arrivée, parmi les dépôts créés. En sélectionnant « Aucun », la tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client.
  2. Amplitude horaire : définir les horaires de début et de fin de travail de votre personnel mobile.
  3. Durées de service : les durées de préparation en début et fin de journée, en dehors du temps passé sur la route.
  4. Durée de travail : durée de travail du personnel, c’est souvent une durée légale.
  5. Durée de repos/Lieu : la durée de la pause pour le conducteur, ainsi que le lieu (par exemple, un « dépôt »).
  6. Plage de repos (début/fin) : heures entre lesquelles le repos peut se prendre (exemple : de 13h15 à 14h00, signifie que la période de repos démarre entre 13h15 et 14h00).

1.4.2.3. Vélos

1.4.2.3.1. Section « Véhicule »

Fig. 1.50

../_images/app_config_cycle.png

Fig. 1.50 Modifier configuration d’un véhicule léger.

  1. Référence : une référence libre pour identifier le véhicule,
  2. Couleur : sélectionner la couleur du tracé de l’itinéraire affiché sur la carte lors des calculs d’optimisation. Si une couleur est attribuée à chaque véhicule, l’identification est plus facile. La couleur du tracé de l’itinéraire est personnalisable en cliquant sur l’icône pinceau. La palette de couleurs s’affiche (voir la capture ci-dessous). Via le pointeur (1) vous pouvez gérer le contraste et via les deux curseurs (2) modifier la couleur. Sur le champ (3) vous pouvez saisir un code hexadécimal pour attribuer une couleur. (4) permet de visualiser un aperçu de la couleur choisie. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur utilisé Fig. 1.51,
../_images/mapotempo_color_palette.png

Fig. 1.51 La palette du navigateur Chrome.

  1. Nom : nommer le véhicule afin de distinguer les différents véhicules,
  2. Email : email du conducteur (pour réception de la tournée sur un appareil mobile),
  3. Émission/Consommation (facultatif) :
  4. Distance maximale (facultatif) : distance maximale réalisable en kilomètres
  5. Capacités (facultatif) : définir la Capacité maximum du véhicule selon les unités livrables choisies (nombre de repas, nombre de colis, volume, poids…) La Capacité véhicule doit être en cohérence avec les Quantités saisies lors des paramétrages Clients. Cette contrainte n’est pas bloquante lors des calculs d’optimisation. Vous pouvez configurer un nombre d’unités livrables illimité pour un même véhicule. Ceci est notamment utile lorsque votre véhicule a plusieurs limites de capacité : en volume et en poids par exemple,
  6. Compétences du véhicule (facultatif) : les Compétences proposées dans le menu déroulant reflètent les Libellés créés par « Clients » > « nomClient ». Une (ou plusieurs) compétence(s) peuvent être attribuée(s) à un véhicule. Elles permettent d’associer à ce véhicule des compétences métiers propres. Par exemple, le libellé « hayon » permet de spécifier une visite nécessitant un véhicule avec hayon ; la compétence « hayon » indique le(s) véhicule(s) disposant de cette compétence. Une compétence assignée force le calcul à intégrer les visites ou les clients au véhicule attaché à cette compétence. Important : un véhicule peut compter une (ou plusieurs) compétence(s). Il faut déclarer les compétences à chaque véhicule (les compétences ne sont pas prises en compte si elles ne sont pas déclarées),
  7. Calculateur d’itinéraire : le type de conduite et de contexte routier, ici « Vélo au plus rapide »,
  8. Arriver/Partir dans le sens de circulation : pour des raisons de sécurité des chauffeurs, il est possible de forcer le calculateur de partir et arriver du bon coté pour éviter de traverser la voie de circulation,
  9. Ajustement de la vitesse : un facteur multiplicateur permettant d’ajuster la vitesse de votre conducteur-véhicule. Si le conducteur, au quotidien, va plus vite que la simulation du plan, poser une valeur de 130 pourcents qui accélère les trajets dans l’application,
  10. Les appareils mobilité s’affichent à la suite. Le menu déroulant propose les éléments pour lier le véhicule au GPS ou application souhaités.

Pour valider vos différentes saisies et modifications, cliquer sur le bouton « Enregistrer la configuration du véhicule » save_vehicles_configuration_button.

1.4.2.3.2. Section « Configuration du véhicule »

Les champs à renseigner sont identiques aux champs de la configuration par défaut de vos véhicules vu dans Configuration des véhicules Fig. 1.52.

../_images/app_config_vehicle.png
  1. Départ/Arrivée : sélectionner dans le menu déroulant, les lieux de départ et d’arrivée, parmi les dépôts créés. En sélectionnant « Aucun », la tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client,
  2. Amplitude horaire : définir les horaires de début et de fin de travail de votre personnel mobile,
  3. Durées de service : les durées de préparation en début et fin de journée, en dehors du temps passé sur la route,
  4. Durée de travail : durée de travail du personnel, c’est souvent une durée légale,
  5. Durée de repos/Lieu : la durée de la pause pour le conducteur, ainsi que le lieu (par exemple un « dépôt »).
  6. Plage de repos (début/fin) : heures entre lesquelles le repos peut se prendre (exemple : de 13h15 à 14h00, signifie que la période de repos démarre entre 13h15 et 14h00).

1.4.2.4. Piétons

1.4.2.4.1. Section « Véhicule »

Fig. 1.47

../_images/app_config_pedestrian.png

Fig. 1.53 Modifier configuration d’un véhicule léger.

  1. Référence : une référence libre pour identifier le véhicule,
  2. Couleur : sélectionner la couleur du tracé de l’itinéraire affiché sur la carte lors des calculs d’optimisation. Si une couleur est attribuée à chaque véhicule, l’identification est plus facile. La couleur du tracé de l’itinéraire est personnalisable en cliquant sur l’icône pinceau. La palette de couleurs s’affiche (voir la capture ci-dessous). Via le pointeur (1) vous pouvez gérer le contraste et via les deux curseurs (2) modifier la couleur. Sur le champ (3) vous pouvez saisir un code hexadécimal pour attribuer une couleur. (4) permet de visualiser un aperçu de la couleur choisie. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur utilisé Fig. 1.54,
../_images/mapotempo_color_palette.png

Fig. 1.54 La palette du navigateur Chrome.

  1. Nom : nommer le véhicule selon votre convenance afin de distinguer les différents véhicules,
  2. Email : email du conducteur (pour réception de la tournée sur un appareil mobile),
  3. Émission/Consommation (facultatif) :
  4. Distance maximale (facultatif) : distance maximale réalisable en kilomètres,
  5. Capacités (facultatif) : définir la Capacité maximum du véhicule selon les unités livrables choisie (nombre de repas, nombre de colis, volume, poids…) La Capacité véhicule doit être en cohérence avec les Quantités saisies lors des paramétrages Clients. Cette contrainte n’est pas bloquante lors des calculs d’optimisation. Vous pouvez configurer un nombre d’unités livrables illimité pour un même véhicule. Ceci est notamment utile lorsque votre véhicule a plusieurs limites de capacité : en volume et en poids par exemple,
  6. Compétences du véhicule (facultatif) : les Compétences proposées dans le menu déroulant reflètent les Libellés créés par « Clients » > « nomClient ». Une (ou plusieurs) compétence(s) peuvent être attribuée(s) à un véhicule. Elles permettent d’associer à ce véhicule des compétences métiers propres. Par exemple, le libellé « hayon » permet de spécifier une visite nécessitant un véhicule avec hayon ; la compétence « hayon » indique le(s) véhicule(s) disposant de cette compétence. Une compétence assignée force le calcul à intégrer les visites ou les clients au véhicule attaché à cette compétence. Important : un véhicule peut compter une (ou plusieurs) compétence(s). Il faut déclarer les compétences à chaque véhicule (les compétences ne sont pas prises en compte si elles ne sont pas déclarées),
  7. Calculateur d’itinéraire : le type de conduite et de contexte routier dominant, ici « Piéton au plus rapide »,
  8. Arriver/Partir dans le sens de circulation : pour des raisons de sécurité des chauffeurs, il est possible de forcer le calculateur de partir et arriver du bon coté pour éviter de traverser la voie de circulation,
  9. Ajustement de la vitesse : un facteur multiplicateur permettant d’ajuster la vitesse de votre conducteur-véhicule. Si votre conducteur, au quotidien, va plus vite que la simulation du plan, vous pouvez poser une valeur de 130 pourcents qui accélère les trajets dans l’application,
  10. Les appareils mobilité s’affichent à la suite. Le menu déroulant propose les éléments pour lier le véhicule au GPS ou application souhaités.

Pour valider les différentes saisies et modifications, cliquer sur le bouton « Enregistrer la configuration du véhicule » save_vehicles_configuration_button.

1.4.2.4.2. Section « Configuration du véhicule »

Les champs à renseigner sont identiques aux champs de la configuration par défaut de vos véhicules vu dans une section précédente Fig. 1.55.

../_images/app_config_vehicle.png
  1. Départ/Arrivée : sélectionner dans le menu déroulant, les lieux de départ et d’arrivée, parmi les dépôts créés. En sélectionnant « Aucun », la tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client,
  2. Amplitude horaire : définir les horaires de début et de fin de travail de votre personnel mobile,
  3. Durées de service : les durées de préparation en début et fin de journée, en dehors du temps passé sur la route,
  4. Durée de travail : durée de travail du personnel, c’est souvent une durée légale,
  5. Durée de repos/Lieu : la durée de la pause pour le conducteur, ainsi que le lieu (par exemple un « dépôt »).
  6. Plage de repos (début/fin) : heures entre lesquelles le repos peut se prendre (exemple : de 13h15 à 14h00, signifie que la période de repos démarre entre 13h15 et 14h00).

1.4.2.5. Désactiver un véhicule

Cette fonction permet de gérer l’absence ou le retrait d’un véhicule.

  • Dans le cas d’une configuration unique, dans le menu « Véhicule » > « Liste »,
  • ou directement dans le menu « Véhicule » > « nom_du_véhicule »,
  • Dans le cas d’une configuration multiple, cliquer sur la configuration choisie.

Désactiver le ou les véhicules de votre choix en cliquant sur le bouton « Désactiver » disable_button.

La désactivation d’un véhicule retire ce véhicule de l’ensemble des plans de tournées l’utilisant. Les visites assignées à ce véhicule deviennent « Non planifiées » et disponibles pour être réaffectées à d’autres tournées. Sur la planification, cette nouvelle répartition des arrêts peut se faire manuellement, via les icônes ampoule ou camion, ou via la création d’un zonage adapté à la nouvelle configuration des véhicules.

À la réactivation d’un véhicule, le zonage doit être ré-appliqué pour que les clients soient réassignés au duo zonage-véhicule.

1.4.3. Unités livrables

Les unités livrables désignent la quantité, le volume ou le poids de base des livraisons et des récoltes. Par exemple, un plateau-repas, 1m3 de déchets, etc... Pour accéder aux unités livrables, cliquez successivement sur le menu « Véhicules » > « Unités livrables » Fig. 1.56.

../_images/app_menu_deliverable_units.png

Fig. 1.56 Accéder aux unités livrables.

La page « Liste unités livrables » s’affiche. Par défaut, une unité livrable est définie dans l’application sans libellé, ni information. Fig. 1.57.

../_images/listing_deliverable_units.png

Fig. 1.57 Liste des unités livrables.

1.4.3.1. Créer une unité livrable

Après avoir cliqué « Véhicules » > « Unités livrables », cliquer sur le bouton + Nouvelle unité livrable. Les différents champs sont expliqués dans la partie Modifier une unité livrable existante. Fig. 1.58.

../_images/app_new_deliverable_unit.png

Fig. 1.58 Créer une unité livrable

Lors d’un import clients, si le fichier contient des unités livrables, les unités livrables sont :

  • créées si le libellé de l’unité livrable n’existe pas,
  • modifiées si le libellé de l’unité livrable existe.

1.4.3.2. Modifier une unité livrable

Après avoir cliqué sur « Véhicules » > « Unités livrables », cliquer sur le bouton Modifier.

../_images/app_mod_deliverable_unit.png

Fig. 1.59 Modifier une unité livrable.

  1. Libellé : nom de l’unité choisie selon l’activité ; par exemple, colis, repas ou kg...
  2. Référence : référence libre et unique
  3. Quantité par défaut : nombre d’unités par défaut livrées à chaque destination. Il est possible d’entrer des valeurs négatives, dans le cas de ramassage par exemple.
  4. Capacité par défaut : valeur de capacité de chaque véhicule. Les capacités renseignées sont également prises en compte dans la configuration des véhicules.
  5. Coefficient dépassement : quand la capacité d’un véhicule est précisée, le dépassement peut être :
  • non autorisé : l’application calcule les trajets dans la limite des capacités véhicules. Les arrêts provoquant un dépassement de quantité sont désactivés.
  • autorisé : au clic sur le bouton oui, un chiffre/nombre peut être enregistré ; plus la valeur indiquée est grande, moins l’optimisation autorise le dépassement.
  • ignoré (par l’optimisation) : les quantités et les capacités ne sont pas prises en compte. Les arrêts dépassant la capacité sont conservés suite à optim. Les dépassements sont signalés sur la planification.
  1. Icône : désignation graphique de l’unité livrable sélectionnable dans la bibliothèque FontAwesome. Cette icône apparaît dans l’en-tête de tournée (si le véhicule est paramétré et qu’au moins une visite de la tournée est renseignée) et dans chaque fiche véhicule afin de déterminer la capacité maximale du véhicule et l’entité livrable concernée.

1.4.3.3. Exemple d’utilisation du coefficient de dépassement

Prenons par exemple, une flotte composée de deux véhicules.

  • Chaque véhicule a une capacité maximale en charge de 300kg.
  • Le volume en charge maximale de chaque véhicule est de 3 m3.
  • Pour chaque visite, un poids de 40kg et un volume de 0,5m3 sont à livrer.

À partir de ces contraintes, on crée alors les unités livrables en kg et m3 afin d’obtenir la liste unités livrables suivantes : Fig. 1.60.

../_images/listing_deliverable_units_example.png

Fig. 1.60 Exemple d’utilisation du coefficient de dépassement.

  1. Coefficient dépassement « non » : cela signifie que l’optimisation n’autorise aucun dépassement.

Avant optimisation, on constate que le volume maximal en charge du véhicule 2 est supérieure à sa capacité maximale fixée à 3 m3. Il s’agit d’une situation dite « hors capacité véhicule ». Le dernier client est accepté dans la tournée véhicule. Fig. 1.61.

../_images/app-before_optimize_vehicle_2_plan.png

Fig. 1.61 Tournée non optimisée avec dépassement autorisé.

Après optimisation, la tournée du véhicule n’est plus hors capacité. Le volume en charge maximale de 3 m3 est respectée. Les dépassements sont pénalisés. La dernière destination est désactivée pour éviter un dépassement du volume en charge Fig. 1.62.

../_images/app-after_optimize_vehicle_2_plan.png

Fig. 1.62 Tournée optimisée avec dépassement pénalisé.

  1. Coefficient dépassement « oui » : l’optimisation autorise le dépassement. Les destinations impliquant un dépassement de capacité du véhicule sont moins pénalisées et peuvent être prises en compte. Plus la valeur est grande, moins l’optimisation permet un dépassement Fig. 1.63.
../_images/app-after_optimize_vehicle_2_plan_coef_activate.png

Fig. 1.63 Tournée optimisée avec dépassement autorisé.

Le dernier client est désormais conservé dans la tournée. Cependant, il est bien signalé un dépassement hors capacité.

  1. Ignoré : l’optimisation autorise tous les dépassements et les signale systématiquement.

1.4.3.4. Supprimer une ou plusieurs unité(s) livrable(s)

Après avoir cliqué dans le menu « Véhicules » > « Unités livrables », cliquer sur le bouton Supprimer (1) de la ligne de l’unité livrable indésirable. Fig. 1.64.

../_images/app_supp_deliverable_unit.png

Fig. 1.64 Suppression d’une ou plusieurs unité(s) livrable(s)

Pour une suppression multiple, cocher à gauche du libellé (2) les unités livrables indésirables. Cliquer sur le bouton Supprimer sélection (3) en bas de tableau.

1.4.3.5. Affecter une capacité à un véhicule

Au sein de chaque véhicule (« Véhicules » > « nomVehicule »), il est possible d’affecter une capacité et une unité livrable propres. Fig. 1.65.

../_images/app_vehicle_capacities.png

Fig. 1.65 Affectation d’une capacité à un véhicule

En face de l’intitulé Capacités, indiquer le nombre d’unités livrables sur la même ligne que l’(les) unité(s) livrable(s) souhaitée(s).

1.4.3.6. Déterminer une quantité par visite

Dans le menu « Client » > « Liste clients » > « Modifier » > section « Visite » , déterminer les quantités (1) par visite en face de l’unité livrable choisie (2). Fig. 1.66.

../_images/app_quantity_visit.png

Fig. 1.66 Quantité et unité livrable par visite

Selon les besoins, vous pouvez attribuer le Remplissage/vidage (3) du véhicule dans la ligne de l’unité livrable choisie dans le menu déroulant au milieu.

1.4.3.7. Affichage des capacités après optimisation

Lorsqu’au moins une quantité de visite (« Client » > « nomClient ») est renseignée, et que les Capacités d’un véhicule sont renseignées (« Véhicule » > « nomVehicule »), les unités livrables sont affichées dans l’en-tête des tournées. Les capacités sont indiquées à côté de l’icône choisie (Voir les explications des icônes d’en-tête de tournée dans la partie « Gestion des zonages » section « Liste des icônes du plan et du pavé tournées »).

1.4.3.8. Intégrer (ou non) les unités livrables dans le calcul d’optimisation

Depuis la page « Plans », au lancement de l’optimisation (clic sur optim_icon), une popup s’ouvre. Fig. 1.67

La section « Unités livrables » propose d’« Autoriser [ou non] le dépassemenr de chargement » de l’unité livrable définie.

  • Par défaut, « non », l’optimisation prend en compte les quantités d’unités livrables et les capacités du véhicule,
  • « Ignorer » permet de ne pas prendre en compte les quantités d’unités livrables et les capacités du véhicule, les dépassements sont signalés en rouge.

1.4.4. Dépôts

Les dépôts sont des lieux-clefs de départ ou d’arrivée des véhicules. Ils peuvent être utilisés pour indiquer les lieux de pause du conducteur. Pour accéder à la page « Dépôts », cliquer sur le menu « Véhicules », puis sélectionner « Dépôts » pour afficher la liste des dépôts Fig. 1.68.

../_images/app-vehicles-stores_path-num-600.png

Fig. 1.68 Accéder au menu dépôts.

La page liste des Dépôts s’ouvre : Fig. 1.69.

../_images/stores_list.png

Fig. 1.69 Page de la liste des dépôts.

Plusieurs actions sont possibles :

Il existe toujours un dépôt. Le nombre de dépôts créables est illimité.

Note

Sur chaque Véhicule, il est possible de ne pas attribuer de dépôts en sélectionnant « Aucun ». La tournée commence au premier client et/ou termine au dernier client.

1.4.4.1. Créer un dépôt

Sur la page « Dépôt », cliquer sur le bouton « Nouveau dépôt » new_store_button. Fig. 1.70 :

../_images/create_new_store.png

Fig. 1.70 Créer un dépôt.

  1. Référence : une référence libre,
  2. Nom : nommer le dépôt,
  3. Voie, Code postal/Ville, État/Pays : saisir l’adresse du dépôt afin que l’outil réalise le géocodage et positionne l’adresse automatiquement sur la carte. Dans le cas d’un géocodage incorrect, le point peut être déplacé directement sur la carte pour être positionné à l’endroit souhaité,
  4. geoloc_icon Icône de géolocalisation : Au clic sur cette icône, une croix apparaît au passage sur la carte pour préciser l’adresse ou la déterminer manuellement par un clic sur la carte,
  5. Qualité du géocodage : Information sur la précision de l’adresse renseignée,
  6. Carte : Visualiser votre store sur la carte ou placer la manuellement avec l’icône de géocodage geoloc_icon,
  7. Latitude/Longitude : saisir les coordonnées GPS de latitude et de longitude du dépôt,
  8. Couleur : sélectionner la couleur du dépôt, cette couleur est visible sur la carte interactive. Cliquer sur l’icône « pinceau » pinceau pour personnaliser la couleur du dépôt via la palette de couleurs.
  9. Icône : style et taille de l’icône représentant le dépôt sur la carte interactive.
  10. Palette de couleurs : personnaliser la couleur de votre dépôt sur la carte en déplaçant la croix et/ou les curseurs. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur web utilisé.

Valider les informations saisies en cliquant sur le bouton « Enregistrer Dépôt » create_store_button.

1.4.4.2. Modifier un dépôt

Sur la page « Dépôt », cliquer sur le bouton « Modifier » edit_button. Fig. 1.71 :

../_images/edit_store.png

Fig. 1.71 Créer un dépôt.

  1. Référence : une référence libre,
  2. Nom : nommer le dépôt,
  3. Voie, Code postal/Ville, État/Pays : saisir l’adresse du dépôt afin que l’outil réalise le géocodage et positionne l’adresse automatiquement sur la carte. Dans le cas d’un géocodage incorrect, le point peut être déplacé directement sur la carte pour être positionné à l’endroit souhaité,
  4. geoloc_icon Icône de géolocalisation : Au clic sur cette icône, une croix apparaît au passage sur la carte pour préciser l’adresse ou la déterminer manuellement par un clic sur la carte,
  5. Qualité du géocodage : Information sur la précision de l’adresse renseignée,
  6. Carte : Visualiser votre store sur la carte ou placer la manuellement avec l’icône de géocodage geoloc_icon,
  7. Latitude/Longitude : saisir les coordonnées GPS de latitude et de longitude du dépôt,
  8. Couleur : sélectionner la couleur du dépôt, cette couleur est visible sur la carte interactive. Cliquer sur l’icône « pinceau » pinceau pour personnaliser la couleur du dépôt via la palette de couleurs.
  9. Icône : style et taille de l’icône représentant le dépôt sur la carte interactive.
  10. Palette de couleurs : personnaliser la couleur de votre dépôt sur la carte en déplaçant la croix et/ou les curseurs. L’apparence de la palette est différente selon le navigateur web utilisé.

Validez les informations saisies en cliquant sur le bouton « Enregistrer Dépôt » create_store_button.

Note

Depuis un plan de tournées, la fiche éditable d’un dépôt est accessible par deux points d’accès indiqués par l’icône « Maison » plan_store_access.

1.4.4.3. Filtrer la liste des dépôts

Depuis la liste des Dépôts, il est possible de filtrer dans le champ « Filtrer » filter_button en écrivant les premiers caractères recherchés. Le filtre porte sur l’ensemble de la liste. Il affiche uniquement les lignes comportant la chaîne de caractères recherchée.

1.4.4.4. Importer un dépôt

Une liste de dépôts est importable dans l’application via un fichier CSV correctement formaté. Pour accéder à la page « Importer dépôts », cliquer sur le menu « Véhicules », puis sélectionner « Importer dépôts » Fig. 1.72:

../_images/app-vehicles_import_stores_path-num-600.png

Fig. 1.72 Accéder à l’import du dépôt.

Au clic une page s’ouvre pour importer un fichier de dépôts Fig. 1.73.

../_images/app-vehicles-stores_import-num-600.png

Fig. 1.73 Importer des dépôts.

  1. Des modèles d’import pour les tableurs standards (Libre Office, CSV) ou les tableurs Excel (Microsoft) sont disponibles. Télécharger et renseigner les colonnes de ce fichier modèle avec les informations des dépôts. Si votre logiciel métier vous permet d’exporter ces informations, copier ces informations dans ce modèle en conservant les titres des colonnes à l’identique,
  2. Cliquer sur « Sélectionner fichier » pour choisir le fichier CSV modifié,
  3. Cocher :
    • Mise à jour / ajout : pour mettre à jour les dépôts existants (référence dépôt inchangée) et/ou ajouter les nouveaux dépôts à l’application,
    • Supprimer anciens dépôts : pour effacer et remplacer tous les anciens dépôts par les dépôts renseignés dans le fichier CSV.
  4. Cliquer sur le bouton « Importer » import_button. Grâce aux informations figurant sur le tableur, la configuration des dépôts est finalisée.

1.4.4.5. Documentation et format pour importer des dépôts

Documentation permettant la bonne constitution de votre fichier CSV. L’ordre des colonnes est libre mais il est nécessaire que l’orthographe des en-têtes soit correctes, d’où la nécessité d’utiliser le fichier .csv téléchargeable sur l’application, ce dernier faisant foi.

Colonnes et usages :

  • référence : un identifiant unique et constant permettant la mise à jour de cet élément lors du prochain import. valeur : [texte]
  • nom : nom du dépôt. valeur : [texte]
  • voie : numéro d’immeuble et nom de la rue/avenue/…, l’orthographe doit être correcte. Exclure les compléments d’usage non-officiel, type lieu-dit. valeur : [texte]
  • code postal : code postal de la ville ou commune. valeur : [nombre]
  • ville : nom de la ville ou commune. valeur : [texte]
  • pays : nom du pays, l’orthographe doit être correcte. valeur : [texte]
  • lat : latitude du dépôt (en degrés décimaux). ex : 45,91°. valeur : [nombre à virgule de -90 à +90]
  • lng : longitude du dépôt (en degrés décimaux). ex : 1,72°. valeur : [nombre à virgule -180.0 à +180.0]
  • couleur : la couleur de votre icône de dépôt, issue des couleurs du web https://fr.wikipedia.org/wiki/Couleur_du_Web. valeur : [texte]
  • icone : nom de l’icône localisant le dépôt sur la carte, issue de la liste officielle de font-awesome ex : fa-building. valeur : [texte]
  • taille icone : taille de l’icône localisant le dépôt sur la carte. défaut : medium. valeurs : [small, medium, large]
  • qualité géocodage : note qualifiant la certitude de conversion de l’adresse postale en coordonnées géographiques. Ceci via un pourcentage exprimé entre 0 et 1. ex : 0.70 représente 70% de fiabilité. valeur : [nombre à virgule 0 à 1]
  • niveau géocodage : niveau de précision atteint lors de la conversion de l’adresse postale en coordonnées géographiques, exprimée de manière sémantique. valeurs : [city, intersection, street, house, point]

1.4.4.6. Supprimer un dépôt

Depuis la page « Véhicules » > « Dépôts », deux possibilités existent pour « Supprimer un dépôt » :

  • Cliquer sur le bouton « Supprimer » destroy_button de la ligne du dépôt à supprimer,
  • Cocher la case à gauche du nom du dépôt à supprimer, cliquer sur le bouton « Supprimer sélection » destroy_selection_button. En cochant plusieurs cases, la suppression est multiple.

Contacter l'équipe commerciale

Vous souhaitez ajouter des véhicules à votre abonnement, demander un devis, souscrire à une option ? Notre équipe commerciale vous répond dans les meilleurs délais.

Contact commercial

ou Tél. 05 64 27 04 55

* Du Lundi au Vendredi 9h - 17h sans interruption

Contacter l'équipe support

Vous avez des suggestions, vous souhaitez faire remonter une anomalie, demander des renseignements ? Notre équipe support vous répond dans les meilleurs délais.

Contact support

ou Tél. 05 64 27 03 59

* Du Lundi au Vendredi 9h - 17h sans interruption

Teamviewer

Nous utilisons Teamviewer pour la prise en main à distance de votre ordinateur.

TeamViewer Logo